Le bois atteint de nouveaux sommets | monhabitationneuve.com

Le bois atteint de nouveaux sommets

Arbora à Griffintown Tod à Saint-Laurent Loggia à Saint-Lambert

Cela fait longtemps que le bois a fait ses preuves dans la construction résidentielle au Québec. Avec les récentes avancées technologiques, il offre de nouvelles possibilités aux constructeurs de bâtiments multirésidentiels, qui peuvent aujourd'hui bâtir des immeubles plus hauts et plus écologiques tout en étant très sécuritaires. Des réalisations qui séduisent un nombre grandissant d’acheteurs.

Les raisons de cet engouement? Tout d’abord, l’avantage environnemental indéniable qu’offrent les constructions en bois. En effet, contrairement à d’autres matériaux, le bois est issu d’une ressource locale et renouvelable : les arbres. Les forêts québécoises sont d’ailleurs parmi les mieux gérées au monde et se régénèrent naturellement. « De plus, la transformation du bois requiert peu d’énergie et on estime qu’un mètre cube de bois soustrait une tonne de CO2 de l'atmosphère », précise Gérald Beaulieu, directeur du Centre d’expertise sur la construction commerciale en bois (Cecobois).

Autre avantage : le haut taux de préfabrication des structures en bois, qui accélère la construction sur le chantier, et leur légèreté, qui permet de réduire le poids total du bâtiment, et donc les coûts associés aux fondations.

Des produits éprouvés et performants
Les produits structuraux en bois disponibles sur le marché permettent de répondre aux différents besoins des constructeurs et des acheteurs. Tous ont fait l’objet de tests démontrant qu’ils répondent aux exigences les plus strictes en matière de sécurité, et même qu'ils les surpassent. On distingue deux principaux systèmes :

  • L’ossature légère en bois, très répandue dans nos maisons, l’un des systèmes constructifs les plus économiques;
  • Le bois massif, qui comprend les poutres et colonnes en bois lamellé-collé et les panneaux en bois lamellé-croisé (CLT), constitués d’éléments en bois collés offrant une résistance structurale élevée et de grandes portées.

« Le Code du bâtiment du Québec permet depuis quelques années de construire des bâtiments en bois pouvant atteindre 12 étages, se réjouit M. Beaulieu. On peut donc s’attendre à voir les bâtiments multirésidentiels en bois se multiplier au cours des prochaines années. »


Arbora à Griffintown

Arbora à Griffintown

Érigé au cœur de l'effervescent quartier Griffintown, dans le quadrilatère formé par les rues de la Montagne, Eleanor, Ottawa et William, Arbora comprendra trois immeubles de huit étages regroupant environ 450 unités d’habitation (copropriétés, maisonnettes urbaines et appartements locatifs). Construit sur un terrain d'une superficie de 597 560 pi2, il s'agit du plus important projet d’habitation utilisant du bois massif CLT au monde!

Dans chaque unité, poutres et colonnes apparentes conféreront à la fois cachet et chaleur au design épuré. À ces logements s’ajouteront des espaces communs, des boutiques gourmandes et des services variés.

Situé en face du futur grand parc de Griffintown, Arbora comporte plus de 40 % d’espaces verts. Ce complexe vous offre un style de vie unique, dans un microcosme qui a tout pour rendre votre vie plus agréable, avec un grand nombre d'équipements/services intégrés et à la carte (cave à vin, bornes de recharge, rangement additionnel, etc.).

À noter qu'Arbora vise à obtenir une certification LEEDmd Platine (Leadership in Energy and Environment Design).

« Peu importe ce que nous construisons, nous cherchons toujours à offrir une expérience de vie unique, mais Arbora, c'est vraiment notre projet " wow! ". Nous voulions réaliser un espace chaleureux, épuré, harmonieux, paisible, donnant l'impression d'être en pleine nature. À cet égard, le choix du bois, cohérent avec les ambitions environnementales du projet, exerce un pouvoir de séduction incontestable. C'est un projet signature qui va certainement influencer la façon d'envisager le développement immobilier », croit Annie Lemieux, présidente de LSR GesDev, copromoteur du projet avec Sotramont.

Retour au haut de la page


Tod à Saint-Laurent

Tod à Saint-Laurent

Comme son nom l’indique, le projet Tod (pour Transit-Oriented Development), dans l'arrondissement Saint-Laurent, offre une accessibilité exceptionnelle : la gare de train Bois-Franc se trouve à moins de 750 m. Dix-sept minutes plus tard, vous êtes à la Gare centrale, au centre-ville de Montréal. Des lignes d’autobus donnent également accès aux stations de métro Côte-Vertu et Du Collège, à moins de 3 km.

Le Tod est un véritable oasis urbain aux intérieurs chaleureux, un projet esthétique, bien pensé, abordable, aspirant à une certification LEEDmd Or.

En vivant au Tod, vous aurez accès à des espaces communs, comme un gym et une piscine extérieure de bonne taille. Vous disposerez aussi d’un stationnement intérieur chauffé, d’espaces de rangement pour vos vélos ainsi que de bornes de recharge pour les voitures électriques.

Parcs, nature, plans d’eau, squares, loisirs, services, commerces, condos et maisons de ville sont réunis afin de faire de ce quartier un espace unique, à proximité de tout.

« Nous aimons à dire que nous construisons des habitations répondant aux plus hauts standards en matière d’efficacité énergétique et de développement durable. Il était donc naturel que nous nous intéressions au bois massif CLT, car on y a vu la possibilité d'innover afin d'améliorer la qualité globale des constructions que nous pourrons à l'avenir proposer à une clientèle sensible aux enjeux environnementaux. À cet égard, le Tod incarne parfaitement notre vision du bâtiment du futur », affirme Marc-André Roy, président de Sotramont, le constructeur des projets Arbora et Tod.

Retour au haut de la page


Loggia Saint-Lambert

Loggia St-Lambert

L’automne dernier, Les Industries Bonneville ont amorcé l’installation du projet domiciliaire Loggia Saint-Lambert, sur la rue Saint-Georges, le premier bâtiment modulaire de six étages en structure de bois à être construit au Canada ! Cette première phase (de quatre) comporte 66 unités locatives avec espaces communs totalisant une superficie de 80 000 pieds carrés. Les 78 modules qui formeront l’immeuble ont été entièrement construits en usine et seront montés en sept jours seulement. L’entreprise prévoit compléter l’installation de deux unités de logement à l’heure, ce qui est aussi une première sur le plan de la rapidité d’exécution.

Le Loggia Saint-Lambert mise sur la dernière version de sa technologie SIM (structure indépendante modulaire) des Industries Bonneville pour offrir aux occupants « l’expérience Maison ». Cette technologie permet de concevoir des unités d’habitation distinctes, structuralement indépendantes les unes des autres, simplement fixées avec des attaches sismiques, de telle sorte que chaque unité possède ses propres plancher, plafond et murs.

Au cours de l’installation, on laisse un espace d’air entre chaque module, ce qui se traduit par un rendement éconergétique supérieur et une isolation acoustique presque parfaite. L’occupant est complètement dissocié de ses voisins et bénéficie de la quiétude et de l’intimité propres à une maison tout en étant dans un ensemble immobilier.

« À terme, il y aura 241 unités, comportant toutes deux fois plus de vitrage que la moyenne, donc très claires, avec des plafonds de 9 pieds, dans un ensemble innovant offrant à ses locataires de nombreux équipements, agréments et services », assure Éric Bonneville, co-président des Industries Bonneville, le leader canadien de la maison usinée, qui s’est associé à LSR GesDev, pour promouvoir ce projet.

Retour au haut de la page


Sources:

- Cecobois
- Nordic Structures
- Sotramont
- LSR GesDev